Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
A. Titeca Sexologue Sophrologue Addictions - LILLE

la voie de la guérison: reconstruire une vie sexuelle et affective épanouie après la maladie

la voie de la guérison: reconstruire une vie sexuelle et affective épanouie après la maladie

LA VOIE DE LA GUERISON

reconstruire une vie sexuelle et affective épanouie après un cancer, un avc ou une autre affection

ALAIN TITECA

Sexothérapeute Sophrologue

LILLE

Au cours de sa vie, chaque personne traverse des épreuves, des maladies, des troubles physiques ou psychiques.
Les affections qui touchent le corps physique comme le cancer, les avc, hémiplégies, paraplégies, les maladies auto-immunes ou autres pathologies, laissent des empruntes indélébiles physiques, sociales, relationnelles et psychiques.
La prise en charge thérapeutique que je propose à Lille vise à faire de ces stigmates des forces qui permettront à la personne de Cheminer vers l'être épanoui.
La prise en charge que je propose, s'articule autour de trois axes; chaque séance dure 45 mn et alterne des temps de verbalisation et des temps de travail corporel grâce aux outils de la sophrologie.

Reconstruire une vie sexuelle et affective épanouie, entrer dans l'amour de soi et de l'autre permet de cheminer sur la voie de la guérison.


Premier axe: l'appropriation du schéma corporel

Après une maladie comme le cancer, un avc ou toute autre affection physique, le corps est marqué, souvent meurtrit. Le travail corporel en sophrologie permet de se réapproprier un corps devenu étranger.

Le corps blessé est comme un étranger, menaçant, inconnu; il est source de peurs, d'incompréhensions et de mal être.Revenez au corps, redécouvrez la sensorialité comme le capitaine découvre son nouveau navire avant de prendre le large.
La sophrologie offre un large panel d'outils permettant de travailler sur le corps, de redécouvrir les sensations corporelles et de se réapproprier un schéma corporel bouleversé par la maladie. La pratique régulière de la sophrologie est un pont royal pour s'approprier et mieux habiter son corps.
Utiliser quotidiennement, des outils, des techniques simples permettent de contacter ses émotions, d'apprendre à les gérer.


Lâcher prise c'est s'abandonner un peu, ne plus se laisser envahir par ses pensées. Lâcher les peurs et les pensées négatives est nécessaire, ce lâcher prise est essentiel pour commencer à se reconstruire et retrouver confiance dans la relation intime à l'autre. Les techniques respiratoires, les visualisations positives proposées par la sophrologie permettent d'intégrer le lâcher prise et de revenir aux sensations corporelles.


Exercice Respiration
A
ssis, fermez les yeux, prenez conscience de vos points d'appui au sol et dans le fauteuil.

Concentrez-vous sur votre respiration, fluide, régulière.

Ressentez l'air pénétrer par les narines, le mouvement des poumons qui se gonflent et se dégonflent au rythme de la respiration, tous les mouvements de la cage thoracique. Concentrez-vous , maintenant, sur le ventre et prenez conscience de votre respiration abdominale. Le ventre se gonfle et se dégonfle au rythme de votre respiration.

Restez au contact de votre respiration et faites une pause d’intégration. Accueillez avec bienveillance, toutes les sensations, toutes les émotions, sans porter de jugements.

Axe 2: La confiance en soi et l'estime de soi
Reconstruire une vie sexuelle et affective après ou pendant un cancer,ou n'importe quelle autre affection, c'est en premier lieu redonner une place au corps, réinvestir la sensorialité et faire à nouveau confiance dans ses sensations corporelles. Ouvrir la porte de la guérison, c'est ne plus focaliser sur les symptômes, s'ouvrir à une réalité nouvelle, placer sa confiance dans l'être, dans la relation à l'autre.
Comme le chêne s'enracine profondément dans la terre pour élever ses branches vers la lumière; la personne qui traverse un cancer, un avc ou une maladie auto immune doit reconstruire son ancrage pour se mettre en sécurité dans la relation à l'autre et renouer avec une vie sexuelle et affective épanouie.

Aimer c'est s'abandonner et pour y parvenir il est nécessaire d'avoir confiance en soi et en l'autre.

Avoir confiance en soi, c'est avoir la certitude, que quoi qu'il arrive, notre intégrité n'est pas menacée. Autant dire que dans la relation à l'autre la confiance est souvent malmenée, tant les émotions peuvent être fortes, débordantes; les peurs diverses et variées, les désirs frustrés, les colères trouvent naturellement leur place dans la relation à l'autre, et plus la relation est intime, plus les émotions sont présentes. La prise en charge que je propose à Lille, vise à permettre au patient à apprendre à accueillir ses émotions, à les gérer. Ce point est particulièrement important pour les patients qui traversent une épreuve difficile; en effet, souvent, durant ces passages nous prenons l'habitude de nous couper de nos émotions pour souffrir moins.

Avoir confiance en l'autre, c'est pouvoir s'abandonner dans les bras de l'autre, comme si nous lui confions les clés de notre maison. Pour les personnes qui traversent un cancer, un avc ou toute autre affection, il est particulièrement difficile de s'abandonner tant la peur d'être rejeté est présente.
Une large part de la prise en charge que je propose à Lille est consacrée à la reconstruction de la confiance en soi et en l'autre.

Après une affection physique et psychique, la voie de la guérison s'appuie également sur un travail de reconstruction de l'estime de soi.

L’estime de soi est un facteur clé dans le développement personnel, pour pouvoir cheminer, grandir nous devons avoir une estime de nous-même satisfaisante. Souvent l’estime de soi est résumée par l’amour que l’on se porte, par le fait de s’aimer suffisamment pour avancer. Le concept est un peu plus complexe.

L’approche canadienne de l’estime de soi est comportementale mais présente l’intérêt de donner aux patients des pistes de réflexion concrètes et utilisables de suite dans l’introspection.

Avoir une bonne estime de soi, c’est:

1/ Savoir que l’on a une place dans le monde.

2/ Savoir que cette place n’a pas à être validée.

3/ Savoir que l’on peut vivre et s’adapter au changement.

4/Savoir que l’on peut être pris en considération

5/ Être dans sa responsabilité

Pour chacun de ces 5 critères attribuez-vous une note de zéro à 10; faites le total. Une estime de soi satisfaisante se situe entre 35 et 50.

Il vous reste alors à travailler les points qui coincent.

Une estime de soi bonne ou très bonne n’est pas forcément synonyme d’égocentrisme; reste à alimenter votre humilité.

Axe 3: S'ouvrir à la rencontre

La maladie ébranle l'être; la personne est déstabilisée physiquement et psychologiquement; il est essentiel de s'ouvrir à une réalité nouvelle. Il est nécessaire de laisser entrer dans votre vie de nouvelles activités, de nouvelles personnes, de construire un nouvel équilibre.
La rencontre est le seul objectif à poursuivre pour renouer avec une vie sexuelle et affective épanouie.


Que vous connaissiez votre aimant Ou que vous soyez à sa recherche, l'objectif est la découverte, la rencontre avec l'autre et non la relation amoureuse.
Progressivement j'accompagne mes patients vers cet objectif. Doucement, il s'agit de ne plus focaliser sur la maladie mais sur ses ressources, se rendre disponible pour l'autre, présent à soi, présent à l'autre.

Les plus belles rencontres se font d'abord d'âme à âme avant d'être physiques nous dit l'opinion commune; la rencontre de l'autre se fait dans la disponibilité, l'ouverture et la présence à soi même et à l'autre.
Lorsque l'on traverse une épreuve qui entrave le corps et qui entame la confiance en soi, c'est cette présence à soi et à l'autre qu'il faut reconstruire. La prise en charge que je propose, vise à construire cette disponibilité à soi et à l'autre.

Prendre le temps de la rencontre,
Depuis le premier contact jusqu'à la rencontre des corps, prenez le temps de découvrir l'autre dans toute son altérité, dans toute sa richesse; laissez vous découvrir, dévoilez vous.
En plaçant votre confiance dans la relation naissante, vous entrez dans un univers inconnu et lumineux où tout est partage et amour.
Donnez sans attendre en retour et vous recevrez...
Aimer, c'est proposer à l'autre un échange, qui, s'il l'accepte,Vous permettra d'être un peu plus vous même et réciproquement.
Prendre le temps de la rencontre pour construire la confiance en l'autre, en vous et dans la relation.
Après une affection ou un accident qui laisse des stigmates physiques et psychiques, ce temps est encore plus nécessaire. L'accompagnement que je propose à Lille, vise aussi à construire ce temps de découverte de l'autre et de soi pour redevenir en capacité de s'aimer et d'aimer.

Après la maladie , cancer, avc ou toute autre épreuve qui déstabilise l'être, il est souvent difficile de se reconstruire, d'accueillir le changement. Notre vécu, nos expériences, nous ont amené à développer des ressources intérieures; il est parfois difficile de les contacter, de s'appuyer sur celles-ci pour avancer.

Le changement, ce grand inconnu, fait souvent peur. Devenir acteur de son changement, c'est toujours prendre le risque de ne pas être en capacité de s'adapter à celui-ci.

Après une épreuve qui laisse des stigmates physiques et psychologiques, renouer avec une vie sexuelle et affective épanouie, c'est se doter d'un espace nouveau de réalisation.

Il est essentiel d'arrêter de faire des choses pour changer et de devenir le changement auquel vous aspirez.

La prise en charge que je propose à Lille, vise à permettre à mes patients de cheminer dans la voie de la guérison et de la réalisation de soi dans la relation intime à l'autre.

Alain Titeca

Sexothérapeute Sophrologue

Intervenant en addictologie

Formateur

2 rue Jean Baptiste Dumas

59160 Lomme-Lille

06 32 68 36 56

alaintiteca@gmail.com

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article